Week-end à 1000!!!! – Deuxième : défi réussi!

 

Il y a trois jours démarrait un nouveau week-end à 1000 et j’avais bien l’intention d’y participer car toutes les conditions étaient réunies.

Je ne suis pas peu fière de vous annoncer que oui, mon défi est gagné: 1016 pages lues en 53 heures (un peu moins même puisque j’ai arrêté 15mn avant la fin officielle!). cela donne:

Le gang des rêves de Luca Di Fulvio dont il me restait 644 pages à lire.

L’arrière-saison de Philippe Besson: 191 pages.

Une promesse de Sorj Chalandon pour lequel je me suis arrêtée à 181 pages (sur 274).

Tout de même, il faut bien reconnaître que lire autant en un peu plus de deux jours, cela met dans un drôle d’état et ce n’est sans doute pas la « meilleure » façon de lire… Encore que, pour rentrer dans une histoire comme celle de Luca Di Fulvio, c’est une façon de faire assez sympa. Je vais même vous avouer quelque chose: je regrette de ne pas l’avoir gardé rien que pour ce week-end, ne lire que cela (il fait 944 pages) et compléter avec une BD… Mais il y en aura d’autres! Honnêtement, c’est une expérience qui me plaît, et j’aime bien aussi le fait d’échanger avec les gens de ton entourage qui sont au courant et qui t’encouragent et sur Facebook avec des inconnus qui ont CE point commun avec toi: ils tentent de lire 1000 pages en un week-end!

Je ne pourrai sans doute pas faire le prochain (du 3 au 5 novembre) mais j’attends 2018 avec impatience!

Publicités

Week-end à 1000!!!! – Deuxième : dernière ligne droite!


Deuxième objectif atteint! Après les 644 pages qu’il me restait à lire de Le gang des rêves, que j’ai adoré (je ferai une chronique de cette lecture), je viens de terminer L’arrière-saison de Philippe Besson (191 pages) : un peu d’ennui, un peu de déception car j’avais adoré La trahison de Thomas Spencer, un peu de clichés et quelques tics d’écriture qui m’ont parfois irritée (« pour sûr », « du reste », « insincérité », « viduité »…). Dommage!

Le suspens reste entier car il ne me reste plus que quelques heures pour lire 165 pages et il faut refaire la valise, reprendre la route, rendre les clefs de l’appartement de Saint-Malo et retrouver le chemin de la maison.

On y croit! Je compte sur toi Sorj Chalandon et ce titre qui augure de belles choses : Une promesse.

Ultime bilan demain soir!

Week-end à 1000!!!! – Deuxième : on continue!


Comment éviter le concert annuel de son village quand on habite le centre du bourg et qu’on est en plein week-end à 1000? Faire appel à une amie très chère qui a gentiment prêter  son appartement de St Malo pour la nuit… Et plus si affinités.

Plus sérieusement, je n’avance pas très vite mais le vin blanc choisi pour ce-soir se laisse boire.

Allez, j’y retourne: j’entame la page 677 du Gang des rêves, ce qui veut dire qu’en réalité, je n’ai lu que 376 pages!

Bonne nuit livresque.

Week-end à 1000!!!! – Deuxième!

Il est 18h53. Je suis à la gare de Rennes, après une douce journée de retrouvailles : avec des amies, avec sa ville d’étudiante, avec soi. C’est donc dans le train que je vais démarrer ce deuxième week-end à 1000. Le gang des rêves de Luca Di Fulvio (éditions Pocket) me tiendra compagnie car c’est ma lecture de la semaine. J’attends 19h pour rouvrir le livre à la page 301 (j’ai un peu de marge: il en compte 944!).

Quelques heures plus tard… Je ne sais pas pourquoi mais je le sens mal ce deuxième défi. L’appel de « Sixt feet under » a été plus fort! Vieille série que nous redécouvrons avec mon compagnon. Je ne vous dirais pas que pour l’instant, je n’ai lu que dans le train. Non, non! Allez, j’y retourne car Cetta et Christmas m’attendent, je les entends me parler.

Bonne nuit livresque.

TAG de l’été – Pocket Jeunesse

 

Mais voilà bientôt un mois que la douce saison est là !!! Il est grand temps pour moi de faire ce tag de l’été… À mes méninges.

 

  1. Quelle a été votre première lecture de l’été ?

-Si l’on considère que « l’été » signifie la saison : Mostarghia de Maya Ombasic (chronique ici).

-Si l’on considère que« l’été » signifie le début des vacances : Les femelles de Joyce Carol Oats.

 

  1. Citer un livre qui évoque un souvenir d’été.

-Le premier qui me vient en tête est Charlotte de David Foenkinos, qui me rappelle une drôle de nuit blanche à lire ce roman à cause de voisins qui avaient passé la nuit à s’étriper et donc à m’empêcher de dormir.

 

  1. Citer un livre qui se passe en été.

-Comment ne pas songer à dix heures et demie du soir en été de marguerite Duras ? Pas du tout lu en été, d’ailleurs (chronique ici).

 

  1. Citer un livre dont la couverture évoque l’été.

Les quatre saisons de l’été de Grégoire Delacourt ou encore le Folio de Le dos crawlé  d’Eric Fottorino (chronique ici).

 

  1. Citer un livre qui se passe dans un endroit où vous aimeriez passer vos vacances.

Manhattan Transfer de John Dos Passos. Je rêve d’aller à New York avec ma cousine, un jour…

 

  1. Citer deux livres que vous conseillez pour l’été.

Amours de Léonor de Récondo, un de mes coups de cœur de l’année 2016 (chronique ici).

Le songe de Monomotapa de JB Pontalis, un auteur que j’affectionne particulièrement (chronique ici).

 

  1. Avec quel personnage de roman aimeriez-vous partir en vacances ?

-Même si ce livre est loin de m’avoir totalement convaincue, je dois dire que partir en vacances avec Ophélie –Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos- doit avoir quelque chose de sympathique et d’inattendu (chronique ici) !