Week-end à 1000! Bonus… Bilan (une semaine plus tard).

 

Mais que vois-je? Me voilà face à une réalité terrifiante : je n’ai pas fait mon bilan de ce week-end à 1000 bonus! Et c’était il y a plus d’une semaine, déjà.

Comment vous dire? Je suis un peu mitigée face à ces cinquante-trois heures consacrées presque exclusivement à la lecture. Le côté chouette, c’est que j’ai réussi mon défi en lisant 1013 pages. Et je ne l’avais pas réussi lors de ma dernière tentative, un an plus tôt si mes souvenirs sont bons. L’autre côté pas si mal, c’est qu’il m’a permis de moins « réfléchir », d’avoir comme une sorte d’objectif à un moment où j’étais plutôt en phase descendante (je n’ose pas tellement utiliser des termes plus forts car je sais à quel point je fais partie des « privilégiés » en ces temps complètement kafkaïens) et puis, j’ai découvert de nouveaux auteurs, j’ai lu deux cadeaux d’amis… Mais, après un début de week-end prometteur avec Les oreilles de Buster de Maria Ernestam, il s’est passé un truc très désagréable dans mon corps, quelque chose d’assez inexplicable, à cause de cette lecture Anielka de François Taillandier. Cet écrivain m’a énervée; jusqu’au bout de mes doigts, de mes pieds, dans mon ventre et dans ma tête, forcément. Je ne sais même pas comment j’ai réussi à aller jusqu’au bout de ma lecture. Bref. Pause obligatoire, histoire de faire comme si ces quelques heures de lecture n’avaient jamais existé.

Et là, le drame! Bref séjour chez les vivants de Marie Darrieussecq. J’ai lu les soixante premières pages et pendant tout ce temps (un temps infini!), je me suis demandée ce que j’étais en train de lire, je ne comprenais rien, je n’avais plus du tout envie d’aligner les pages. En tout cas, pas celles de ce livre. Pas maintenant!!!

Nouvelle pause obligatoire. Deux options s’offrent alors à moi: soit je laisse tomber ce défi et je passe à autre chose et on n’en fait pas un drame, soit je tente une nouvelle lecture pour les quelques heures qui restent, car c’est encore jouable.

Et avec un petit apéro en solo, j’ai tenté!! oui, je suis joueuse et m’avoue difficilement vaincue. J’ai donc choisi un roman qui me semblait plus abordable et qui est aussi le présent d’un ami: Écoute le rossignol de Lucy Strange. Bien m’en a pris car j’ai pu lire -et plutôt avec plaisir- jusqu’à 23h50 je crois et m’arrêter avec un challenge réussi! Bon, j’ai découvert plus tard qu’il s’agissait d’un roman jeunesse et j’ai mieux compris pourquoi je le lisais assez vite mais qu’importe parce qu’il m’a un peu réconcilié avec ce drôle de week-end aux allures de montagnes russes.

Et une semaine plus tard, je suis encore en train de batailler avec marie Darrieussecq. Oui, je vous l’ai dit, je m’avoue rarement vaincue. Mais c’est parfois compliqué!

2 réflexions sur “Week-end à 1000! Bonus… Bilan (une semaine plus tard).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s